Stress : 8 façons de l’évacuer

Notre rythme cardiaque s’accélère, notre respiration se fait plus lourde, nos vaisseaux sanguins se resserrent… Quelle que soit son origine – peur, frustration, patron, covid, enfants ou belle-mère – le « mauvais » stress nous agresse et nous affaiblit petit à petit si nous nous laissons faire.

Comment l’évacuer ? Comment se mettre à l’abri de l’hypertension, des maux de tête, des troubles d’anxiété, des insomnies et même de la dépression que le stress peut engendrer si nous n’y prêtons pas attention ? En cette période de rentrée chargée en préoccupations, GMI vous présente huit façons d’évacuer le stress !

Ne respirez plus

Le temps, rassurez-vous, d’inspirer profondément puis de retenir votre souffle pendant une à deux secondes. Pour ensuite expirer lentement. Le tout en partant du ventre. Cette technique bien connue de tous les yogis contribue à baisser la tension artérielle et stimule le système nerveux parasympathique, qui nous aide à nous apaiser.

Occupez-vous de vous

Un bon bain, chaud, moussant, relaxant, la nature en toile de fond musicale, un petit massage de la nuque et des épaules, quelques huiles essentielles… Aujourd’hui la balnéothérapie, la musicothérapie, l’aromathérapie, la luminothérapie, la réflexothérapie et bien d’autres thérapies du bien-être s’invitent à la maison. Laissez-les entrer. Elles aideront votre stress à s’évacuer.

Sortez de chez vous

Et oui, c’est aussi simple. Dix minutes de marche suffiront déjà à booster votre production d’endorphine et par conséquent à diminuer votre stress.

Tendez les lèvres, et les bras

Mais oui, embrassez-vous ! Les câlins, les caresses et les baisers ont un pouvoir déstressant avéré. De nombreux et heureux testeurs se sont empressés de le prouver scientifiquement… à plusieurs reprises !

Riez

L’endorphine, toujours elle, est également produite à chaque fois que nous rions. A noter que le rire élimine non seulement les tensions, mais stimulerait également notre système immunitaire, éliminerait les virus, les bactéries et les cellules cancéreuses !

Entourez-vous de vert

Que vous les humiez, que vous les buviez ou que vous en soyez simplement entouré(e), les plantes ont un pouvoir apaisant qu’il n’est pas inutile de se rappeler tant il est facile de s’en procurer.

Sucrez-vous la vie

S’il ne convient pas de dévaliser le distributeur automatique de votre bureau au moindre stress, un carré de chocolat, une friandise ou un bonbon pris de temps à autre, comme par ailleurs toute boisson sucrée, contribuera à réguler la production de cortisol, l’une des hautes responsables de notre stress.

Soyez pleinement conscient

Enfin, sachez qu’une thérapie de la « réduction du stress à partir de la pleine conscience » a été développée par Jon Kabat-Zinn, professeur émérite de médecine. Cette thérapie combine la méditation et le yoga pour aider les patients à faire face au stress, mais aussi à la douleur et à la maladie. La pleine conscience de l’instant présent peut en effet parfaitement nous aider à utiliser nos ressources intérieures pour obtenir bien-être et santé.

Dans le cas de troubles sévères, comme toujours, il convient de consulter votre médecin qui vous aiguillera vers le bon thérapeute. GMI complétera le remboursement du régime obligatoire pour une consultation chez un psychiatre. Selon votre couverture, GMI participera également au remboursement de certaines spécialités dites « non conventionnelles », telles que les consultations en ostéopathie, psychologie ou acupuncture.