Passage à l’heure d’été… évitez l’effet “jet lag” ?

Ce week-end nous changeons d’heure !

Dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 mars, nous passerons à l’heure d’été. Nous avancerons nos montres et nos réveils d’une heure.

Conséquence +
Il fera jour plus tard !
Conséquence -
Lors de ce passage, nous perdrons 1h00 de sommeil.

Fatigue, irritabilité, inattention… sont là quelques uns des effets secondaires du décalage de votre rythme circadien ou plus simplement dit, de votre « horloge biologique ».

Pas de panique ! Nous vous proposons quelques conseils pour vous éviter les désagrements de ce décalage horaire :

Quatre conseils pour bien se préparer au changement d’heure du 31 mars.

1/ ON DÉCALE SON CYCLE DE SOMMEIL EN AMONT !

Votre corps a besoin de temps pour s’adapter. Nous vous conseillons de commencer le processus quelques jours avant (3 à 4 jours) et de procéder par étapes.

Contrairement aux idées reçues, pour bien appréhender ce changement d’heure, ce n’est pas l’heure de votre coucher qu’il faut décaler, mais celle de votre réveil ! Ceci pour une raison simple : il est impossible de s’endormir sur demande alors qu’un réveil vous sortira du lit peu importe le moment où il sonnera.

Il est donc recommandé de se lever progressivement plus tôt, en programmant son réveil ¼ d’heure, puis ½ heure avant votre horaire habituel. Bien entendu, ce petit décalage vous permettra également de pouvoir vous coucher, in fine, plus tôt.

Petit rappel
Éviter les écrans le soir. Pour vous endormir plus facilement, nous vous conseillons de ne plus vous exposer à un écran au minimum 1h30 avant de vous coucher.

2/ SI VOTRE CYCLE DE SOMMEIL EST IMPORTANT, LE RYTHME DE VOS  REPAS L’EST ÉGALEMENT

Décaler l’heure du lever et du coucher ne suffisent pas, il faut aussi prendre vos repas plus tôt. Comme vous décalerez progressivement votre sommeil, il vous faudra également répercuter ce décalage sur la prise de vos repas et manger progressivement plus tôt.

Petit rappel
Il est important, pour bien dormir, de manger au minimum 2h00 avant de vous coucher, en évitant de manger ou boire des excitants (sucre, café, thé, alcool…) après 17h.

3/ ACTIVITÉ PHYSIQUE ET LUMINOSITÉ VOUS AIDERONT

La lumière naturelle vous aide à régulariser votre rythme circadien, tout comme le cycle de sommeil et le rythme de vos repas. Alors n’hésitez pas à vous exposer à la lumière du soleil… en plus pas d’excuse car il fait jour plus tard !
Et pour allier une activité physique, nous vous proposons une longue balade en plein air le dimanche matin ou le dimanche après-midi.

4/ UNE PETITE SIESTE AUTORISÉE LE DIMANCHE (quand même, c’est le week-end !)

Si malgré la préparation, la fatigue se fait trop fortement ressentir le dimanche, pas d’inquiétude, la sieste est autorisée.

Une sieste, oui, mais trop longue. Pas plus de 20 minutes et dans une pièce bien sombre pour améliorer la récupération.